La Mairie Le Pays du Montet  EconomieActualités

CHATEL-DE-NEUVRE
CHATILLON
CRESSANGES
DEUX CHAISES
GIPCY
MEILLARD
MEILLERS
LE MONTET
NOYAN
ROCLES
SAINT HILAIRE
SAINT SORNIN
TREBAN
TRONGET





















LES VOIES ROMAINES CHEZ NOUS

Dans la région du Montet, de Cressanges et de Meillard, il est fréquent lors de travaux de terrassement de trouver des restes parfois conséquents de voies romaines.
A Saint Bonnet de Four, aux Fourreaux, M. Chapelier a découvert, en labourant son champ, un puits contenant des matériaux prouvant qu'il y avait certainement, à cet emplacement, un village gallo-romain très important.
Sur l'ancien plan de Montmarault existe " le vieux chemin " qui reliait Montmarault au Montet. Ce vieux chemin passait à la Pesche Marsaud. Ce trou d'eau a été comblé. Il se trouvait près du magasin Champion, sur le côté droit en allant en direction de Moulins. Le terme de "Grand Chemin " désignait autrefois une voie de communication très fréquentée. Enfin, la Chaussée Mystérieuse de l'étang de Rivalais nous interpelle : ces grosses pierres qui forment un gué n'ont pas été disposées au hasard dans cette région marécageuse. Ce sont très probablement les restes d'une voie romaine. Cette chaussée n'est visible qu'en période de vidange de l'étang. D'après Louis Fanaud, ce sont sûrement les restes d'une voie romaine. Monsieur Gilbert Martin écrit dans "Choses et gens de Montmarault au XVIe et XVIIe siècle? : "Cette jetée pouvait s'insérer dans le prolongement de l'ancien Chemin du Vernet qui, ainsi, aurait été relié à l'ancien Chemin passant par Puy-Giraud, les Marceaux et les Sablons."
En 1984, lors de travaux routiers, une pelleteuse dégagea les vestiges d'une villa romaine du II ème siècle, sur la parcelle de Bouillet, à la limite de Seuillet, dans la commune de Saint Félix.
A Hérisson, sur le site de Cordes-Châteloy, David Lallemand à découvert une vaste chaussée (qui pourrait être la plus gigantesque de France). Un mur d'apparat bordait une voie construite avec des dalles de grès de plus de 100 kilos. Découverte majeure.
Il y avait une voie reliant Lyon (Lugdunum) à Varennes sur Allier (Vorocium). Au départ la voie était tracée sur la crête mais par la suite une autre voie emprunta la terrasse inférieure longeant l'Allier. C'est sur son parcours que sont nées les bourgades de Moulins et de Toulon. La voir romaine avait le même tracé que la rue de Paris actuelle. Il y avait une voie de Montaigut à Neris passant par Chaumier, Bazergues, Coutonge et La Celle. A partir de Chantelle la Vielle (Cantilia Vetus), il y avait deux chemins : à gauche une voie qui rejoint La Cour près de Target puis Neris, à droite une voie qui passit par Monestier, Barbignat, l'Abbaye, Voussac, Plissonière, Le Bouchet (où on a trouvé des vetiges de villa romaine), Puy Martin, Mondrie et le Montet. Le sujet et passionnant et la terre n'a pas livré tous ses secrets.


Danielle Suzane Bonnet




Les voies romaines
chez nous



Le Montet
en 1900






 
 
   
Retour haut de page